Allocution d’ouverture de la 6ème édition des JNPPME-A

Loading

Excellence, Monsieur le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, représentant Monsieur le Premier Ministre ;
Mesdames et messieurs le Ministres ;
Excellences Messieurs les Ambassadeurs ;
Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire ;
Mesdames et messieurs les représentants des organisations interprofessionnelles ;
Mesdames et messieurs les Chefs d’entreprises ;
Mesdames et messieurs les Opérateurs et acteurs des PME et de l’Artisanat ;
Distingués invités ;

 

Mesdames et messieurs
Je voudrais, avant tout propos, Monsieur le Ministre de l’emploi et de la protection sociale, vous prier de bien vouloir exprimer ma profonde gratitude à Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Monsieur Amadou Gon Coulibaly, pour avoir accepté d’accorder son parrainage aux festivités qui nous réunissent ce jour.


Le parrainage de Monsieur le Premier Ministre renforce davantage l’intérêt qu’il porte à la promotion des PME et de l’Artisanat de notre pays, et surtout aux préoccupations des acteurs des deux secteurs d’activités que sont l’artisanat et les PME.

 

Mes remerciements vont également à l’endroit de Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement pour leur appui constant et leur présence remarquée à cette cérémonie.


Je voudrais affirmer ma gratitude à la Confédération des PME françaises (CPME) et CONNECT Tunisie, nos invités spéciaux, pour la confiance manifestées et pour l’honneur qui nous est ainsi fait.
Merci aussi à vous, honorables invités et chers amis artisans et dirigeants de PME, pour votre présence massive et distinguée ainsi que pour votre mobilisation exceptionnelle.
L’évènement qui nous rassemble ce matin, est la 6ème édition des journées nationales promotionnelles des PME et de l’Artisanat.

 

Ces journées, comme vous le notez si bien, consacrent la célébration d’un pan important des acteurs clés de notre économie.


Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,

Le thème retenu pour cette année : ‘’Relations PME-Banques : comment briser le mur de méfiance ?’’ ,vient à juste titre car il traduit l’une des problématiques de fond de l’émergence des PME et des artisans de notre pays, à savoir l’accès au financement.

 

En effet, les PME et les artisans ivoiriens, malgré le potentiel indéniable, peinent encore, dans leur majorité, à accéder au financement et aux services bancaires adaptés. Pourtant, pour la survie et la pérennité de toute activité économique, le financement est une exigence.


L’absence de solution durable à ce problème majeur constitue un risque permanent aussi bien pour le promoteur que pour la PME elle-même, et conséquemment pour notre économie.

 

C’est pourquoi, à ce stade de mon propos, il convient de rappeler la ferme volonté du gouvernement de faire des PME et des artisans, le fer de lance de sa politique de développement économique.
La promotion et l’appui au développement des PME et de l’artisanat restent donc un objectif primordial pour notre département ministériel.
Aussi, sommes-nous engagés depuis quelques années à mettre en place une politique hardie de modernisation de ces secteurs.


Cette politique repose sur la vision de disposer d’un tissu important de PME productrices de bien et de services de qualité compétitives.

 

Il s’agit de positionner effectivement le développement des PME et de l’artisanat comme une priorité nationale, conformément aux engagements du Chef de l’Etat et du Chef du Gouvernement.

 

Mesdames et Messieurs,
Pour accélérer la croissance et le développement de notre économie, la culture de l’initiative privée constitue l’un des moyens à privilégier.
Aussi avons-nous entrepris de mener des actions concrètes dans la perspective de la promotion et du développement de l’Artisanat et des PME.

 

Je voudrais citer notamment dans ce cadre, l’adoption de la loi n°2014-140 du 24 mars 2014 portant orientation de la politique nationale de promotion des PME dont les textes d’application ont presque tous été pris, l’étape suivante étant leur mise en œuvre sur le terrain, la mise en œuvre effective du plan stratégique de développement des PME avec en l’occurrence l’Agence Nationale de promotion des PME et le Fonds de garantie.


Je citerai également l’initiative du secteur privé dite ‘’la finance s’engage’’ initiée l’année dernière par laquelle le système bancaire a pris l’engagement ferme d’un montant de 1340 milliards de FCFA en faveur des PME, l’incubateur pilote d’Abidjan dont l’opérationnalisation prochaine permettra de baisser de façon sensible le taux de mortalité des entreprises nouvellement créées.

 

Mesdames et Messieurs, honorables invités,
Concernant l’Artisanat, la loi n°2014-338 du 05 juin 2014 portant Code de l’Artisanat de Côte d’Ivoire, en vigueur depuis juin 2016 en synergie avec le Code Communautaire de l’UEMOA, nous permet désormais de disposer des instruments utiles au développement de ce secteur qui est un grand pourvoyeur d’emplois à moindre coût.
Ces textes viennent donc assainir ce secteur dans le souci de le moderniser et de le formaliser. Ils ont introduit des innovations majeures.

 

Il s’agit notamment de :

  • La reconnaissance juridique du statut d’artisan avec l’institution du registre des métiers en vue de l’inscription des artisans en lieu et place de leur immatriculation au registre de commerce et du crédit mobilier ;
  • L’organisation, la supervision et l’encadrement de l’apprentissage dans le secteur ;
  • L’organisation de la formation continue des artisans ;
  • L’adhésion des artisans au régime général de sécurité sociale ;
  • La facilitation de l’accès des artisans aux marchés publics ;
  • L’institution de compétences spécifiques pour l’exercice des activités artisanales susceptibles de mettre en jeu la sécurité et la santé des clients de l’artisan.

 

Mesdames et Messieurs, artisans et dirigeants de PME,
Ce qu’il convient de retenir au fond, c’est que le gouvernement travaille chaque jour à améliorer l’environnement des affaires à votre profit. Il vous appartient de saisir toutes ces opportunités pour développer vos activités, et contribuer ainsi à la création globale de richesses.


Je souhaite, enfin, qu’à l’occasion de ces journées, la qualité des échanges et des réflexions débouchent sur des recommandations constructives qui contribuent à la performance des PME et des artisans de Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.