Mot de Monsieur le Ministre du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des Pme, à l’ouverture officielle de la foire internationale d’Abidjan (FIA 2017)

Loading

Excellence Madame l’Ambassadeur de la République Fédérale du Nigeria, Représentant le Pays Invité d’honneur ;
Mesdames et Messieurs, les Représentants des Départements Ministériels ;
Mesdames et Messieurs, les Ambassadeurs et Représentants des missions diplomatiques ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs et Chef de Services,Mesdames et Messieurs les Représentants des Chambres Consulaires ;
Madame/Monsieur, Représentant de la Chambre du Commerce et d’Industrie de la Côte d’Ivoire ;
Madame BAKAYOKO Nohodjon, Commissaire Général de la Foire Internationale d’Abidjan (FIA III) ;
Mesdames et Messieurs les Exposants, chers Opérateurs Economiques,
Mesdames et Messieurs les Journalistes, chers amis de la Presse ;
Honorables Invités, tous en vos rangs, grades et qualités ;

Mesdames et Messieurs.


Excellence Madame l’Ambassadeur,
Il m’est particulièrement agréable de prendre la parole à votre suite à la faveur de la troisième édition de la Foire Internationale d’Abidjan (FIA 2017) qui ouvre officiellement ses portes ce jour.
Usant de l’insigne Honneur qui m’échoit, je voudrais vous remercier en premier et tous les honorables invités, à vos rangs et grades respectifs, pour votre présence massive et distinguée, rehaussant l’éclat de cette cérémonie et soutenant l’effort de promotion de la Foire Internationale d’Abidjan.
Excellence Madame l’Ambassadeur,
Permettez-moi, avant de poursuivre mes propos, de m’acquitter d’un devoir : celui de souhaiter à vous et à la forte délégation venue du Nigeria, le traditionnel AKWABA, au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République et de Son Excellence Monsieur Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre de la Côte d’Ivoire.

 

Votre présence et surtout l’importance et la diversité des secteurs d’activités couverts par la Délégation venue de la République Fédérale du Nigeria, Pays Invité d’Honneur, me comble de joie et d’espoir pour trois (03) raisons principales :

 

  • De prime à bord, elle confirme effectivement le repositionnement de notre pays sur l’échiquier international, en redonnant confiance, non seulement aux Ivoiriennes et Ivoiriens, mais également aux opérateurs économiques nationaux et internationaux de tous les secteurs d’activités, d’investir en Côte d’Ivoire ; 
  • ensuite, elle nous apporte un soutien inestimable dans notre inlassable quête du retour de notre Pays comme une terre d’accueil, propice aux affaires ;
  •  enfin, elle favorise l’intégration économique et commerciale, sous-régionale et Sud-Sud.
 

Mesdames et Messieurs,

J’ai accepté d’être le Parrain de cette importante manifestation économique et commerciale, pluridimensionnelle, pour souligner le prix que j’attache à cette belle et louable initiative de IVOIRE NOBALA, Structure organisatrice de la FIA.

 

En effet, après l’ouverture de son volet social, le mercredi 15 mars dernier, la Foire Internationale d’Abidjan, en plus d’être un Rendez-vous économique et commercial, offre un cadre privilégié pour les consultations gratuites pour les maux liés aux yeux, les maladies bucco-dentaires et les vaccinations contre la méningite. Toute chose qui corrobore le caractère citoyen et la dimension plurielle de cette vitrine internationale de la Côte d’Ivoire, qu’est la FIA.

Madame le Commissaire Général,


Je me réjouis que vous ayez choisi pour thème : « L’entrepreneuriat, une solution au chômage et à la lutte contre la pauvreté ».

En effet, organisant votre manifestation sur ce thème qui inspire des défis et des enjeux de l’Entrepreneuriat, vous vous inscrivez résolument en droite ligne de la vision de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire et des préoccupations majeures du Gouvernement de Son Excellence Monsieur Amadou GON COULIBALY, qui veulent faire de « l’Entrepreneuriat Jeune », le moteur du développement et de la croissance économique de la Côte d’Ivoire.


Mesdames et Messieurs,

Si besoin en est de le rappeler, au lendemain de la deuxième guerre mondiale, la production Industrielle du Japon n’était pas supérieure à celle de l’Europe, aussi bien qualitativement et quantitativement, les deux zones ayant subi assez durement les affres de la grande guerre.
Tout s’est joué par la suite au niveau de la place accordée à l’Entrepreneuriat et au Commerce dans le projet de développement économique des Pays concernés.
On ne peut donc minimiser le rôle de l’Entrepreneuriat et du Commerce dans le programme du développement économique d’un Pays.

 

Par ailleurs, le panorama économique mondial actuel sous l’emprise de la globalisation des marchés nous présente une catégorie de pays de plus en plus respectés parce que performants et dont la victoire sur le sous-développement aura eu pour moteur l’Entrepreneuriat et le Commerce.
En effet, à côté des nations industrielles traditionnellement tournées vers le négoce, ont émergé de nouveaux pays dont toute la stratégie du développement a été axée sur le commerce notamment l’exportation et le commerce extérieur.

 

Aussi, en est-il des nouvelles puissances industrielles d’Asie communément appeler « les dragons du Sud Est Asiatiques » qui, s’inspirant elles à leur tour, de l’exemple Japonais, ont fait du commerce leur principal cheval de bataille.


Il s’agit de la Taïwan, de Singapour, de Hong Kong et particulièrement de la Corée du Sud, pays connu autrefois comme une des sociétés agraires les plus pauvres du monde.

Elle a sérieusement entrepris son développement économique assis, sur le commerce depuis 1962. En moins de quatre décennies, elle a réalisé ce qui est désormais connu sous le nom de « Miracle sur le Fleuve Hangang », un incroyable processus qui transforme radicalement l’économie coréenne orientée sur l’entrepreneuriat et le commerce.

 

Mesdames et Messieurs,
Une pensée rétrospective et nostalgique sur l’économie de notre pays nous rappelle qu’au cours des premières décennies de notre indépendance, les plus hautes Autorités de ce pays accordaient aux entreprises commerciales une attention particulière, parce qu’elles voyaient en ces entreprises un vecteur de croissance économique.

 

En effet, le rayonnement international de la Côte d’Ivoire d’hier, comparé également à un « miracle », loin d’être exclusivement politique, était aussi économique et commercial, parce que les entreprises commerciales Ivoiriennes judicieusement et rationnellement organisées offraient déjà, à la demande mondiale des produits et services de qualités, sans risques de rupture d’approvisionnement.


Cette époque fut marquée, entre autres, par la création d’instruments d’appui de notre expansion commerciale, avec à la clé la construction de l’Immeuble du « World Trade Center » d’Abidjan, communément appelé CCI-A, reflet du dynamisme et du rayonnement économique d’antan.

Aujourd’hui, des actions sont menées dans les Administrations, entre autres mon Département, le Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, pour l’insertion des jeunes dans le commerce. Ceci aura pour but d’une part de garder dynamique le secteur du commerce, et d’autre part, de juguler la problématique du chômage.


C’est pourquoi, la Foire Internationale d’Abidjan ayant comme thème :
« L’entrepreneuriat, une solution au chômage et à la lutte contre la pauvreté » a toujours eu le soutien du Gouvernement, à travers mon Département.

 

Mesdames et Messieurs,
Je voudrais saisir l’opportunité de cette cérémonie pour réitérer mes sincères félicitations à Madame le Commissaire Général et son Comité d’Organisation, pour cette troisième édition, qui ouvre ses portes ce jour jusqu’au 02 avril 2017, dans cette belle enceinte de l’Ivoire Golf Club.
C’est donc un honneur pour mon Département d’accompagner un tel évènement qui augure de bonnes perspectives pour permettre à la Côte d’Ivoire d’atteindre l’Emergence en 2020.
Car, organiser la Foire Internationale d’Abidjan est un projet ambitieux, qui demande de l’énergie, de la vision et du professionnalisme. 

 

Mais, les compétences et l’engagement des partenaires de la FIA, en l’occurrence la République Fédérale du Nigeria, Pays Invité d’Honneur, ne me font pas douter un seul instant de sa réussite.

Mesdames et Messieurs,
Je voudrais clore mes propos en souhaitant, d’une part, que la tenue de la troisième édition de la FIA offre une excellence opportunité aux exposants potentiels, de nouer de nombreux contacts et de signer de fructueux contrats d’affaires, et d’autre part, que cette Foire puisse connaitre des lettres de noblesse et devenir une manifestation phare, de notoriété internationale pour la Côte d’Ivoire, en particulier et l’Afrique en Général.
C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverte la 3ème édition de la Foire Internationale d’Abidjan.
Je vous remercie.