Promotion du commerce intra africain : le Ministre Souleymane Diarrassouba procède à l’ouverture de l’atelier de validation de la stratégie ZLECAf du secteur privé ivoirien

Le Ministre du Commerce et de l’industrie a procédé à l’ouverture de l’atelier de validation du projet de la stratégie ZLECAf du secteur privé ivoirien, le mardi 12 décembre 2023, à l’auditorium de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire au Plateau.   Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), avec en toile de fond la contribution effective du secteur privé. A cet effet, Dr. Souleymane Diarrassouba a réaffirmé l’importance de ce secteur dans l’économie ivoirienne.   « Au regard de sa contribution importante à l’économie nationale aussi bien en termes d’investissement que de création d’emplois, le Comité Technique du CN-ZLECAf a sollicité l’élaboration d’une stratégie spécifique dédiée au secteur privé pour que la Côte d’Ivoire aille plus loin dans sa politique de diversification et d’accroissement du commerce extérieur; le secteur privé ivoirien doit être compétitif à tous égards », a-t-il fait remarquer.   Ajoutant qu’elle vise à doter le secteur privé de capacités à conquérir les marchés africains et à saisir les opportunités créées par l’application de la ZLECAf, le Ministre du Commerce et de l’Industrie a noté que cette stratégie permettra une meilleure implication et d’assurer une prise en compte exhaustive des besoins du secteur privé ivoirien.   La stratégie ZLECAf du secteur privé ivoirien couvre la période 2024-2028 et s’articule autour de 3 fondements, à savoir : (i) l’amélioration de la gouvernance des acteurs par une meilleure synergie d’actions entre l’Administration et le Secteur Privé, (ii) l’accompagnement du secteur privé pour la conquête du marché de la ZLECAf, et (iii) le renforcement des capacités du secteur privé pour faire face aux effets adverses de l’ouverture des marchés.   Faut-il le rappeler, l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine est le résultat d’un processus de négociation lancé en juin 2015. Réunis en sommet extraordinaire, le 21 mars 2018, à Kigali au Rwanda, les Chefs d’Etats et de Gouvernements des Etats membres de l’Union Africaine ont procédé à la signature de cet Accord historique.   Il vise à créer un marché unique pour les marchandises, les services et la libre circulation des personnes, afin de renforcer l’intégration économique du continent conformément à la vision panafricaine d’une « Afrique intégrée, prospère et pacifique telle qu’énoncée dans l’Agenda 2063 ».   La représentante du secrétariat général de la ZLECAf, ainsi que le vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, le vice-président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et plusieurs personnalités du secteur privé participent à cet important atelier.