Formalisation du secteur informel : le Ministre Souleymane Diarrassouba procède au lancement du projet d’identification et d’enrôlement des entreprenants de Côte d’Ivoire

Le Ministre du Commerce et de l’Industrie a procédé au lancement officiel du projet d’identification et d’enrôlement des entreprenants de Côte d’Ivoire, le lundi 4 décembre 2023, au cours d’une cérémonie qu’il a présidée à Ivoire Trade Center, dans la commune de Cocody.   A cette occasion, Dr. Souleymane Diarrassouba a indiqué la nécessité de mieux organiser le secteur informel, composante essentielle des économies subsahariennes, avec une contribution au produit intérieur brut (PIB) entre 25% et 65% et représente, selon la Banque Mondiale, plus de 70% de l’emploi non agricole. Selon l’INS, ce secteur occupe plus de 44% de la population active et environ 47% du PIB en Côte d’Ivoire.   « Le projet d’identification et d’enrôlement des entreprenants sur toute l’étendue du territoire ivoirien s’inscrit parfaitement dans la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, de rendre plus inclusive la croissance économique dans notre pays », a-t-il indiqué. Puis, de soutenir que cette opération permettra d’une part, de construire l’économie nationale par le bas et d’autre part, aux entreprises informelles de participer aux cotisations sociales (CMU, CNPS), de bénéficier de financements, de produits d’assurance, de produis digitaux et de respecter la réglementation du travail.   Rappelant que l’étendue d’une économie informelle constitue un obstacle à la création d’emplois décents et réduit la capacité des pays à mobiliser les ressources nécessaires pour stimuler l’activité économique, le Ministre Souleymane Diarrassouba a noté l’urgence de structurer et de redynamiser ce secteur d’activités qui crée assez d’emplois et de richesses.   Le projet d’identification et d’enrôlement des entreprenants a pour objectif de constituer une base réelle de données des entreprenants de Côte d’Ivoire estimés, à ce jour, à plus de deux millions, en vue d’apporter des solutions concrètes au développement du secteur informel et à ses acteurs, en particulier les jeunes et les femmes.   « La carte d’Entreprenant, qui vous sera fournie gratuitement à l’issue de cet enrôlement, va vous aider et vous accompagner, pour mieux structurer vos activités et sécuriser vos emplois à travers des services digitaux qui seront disponibles sur la plateforme des Entreprenants », a expliqué le Ministre du Commerce et de l’Industrie, avant d’exhorter les entreprenants à se faire enrôler massivement, en vue d’améliorer considérablement leur statut. Ils auront en outre la faculté de se procurer la carte de commerçants.   Faut-il le noter, la phase pilote dudit projet dans la ville de San Pedro a permis d’identifier et d’enregistrer plus de 30 000 entreprenants issus de divers secteurs d’activités dans la base de données.   Elle a contribué également à recueillir des informations capitales sur ces entreprenants, notamment la nature de leur activité, leur localisation géographique, l’estimation de leur revenu, leur besoin en service étatique et bien d’autres informations qui permettront de répondre de manière plus ciblée aux problématiques de ces acteurs.   Cette activité concédée à Mafa Holding se réalisera sur 2 ans, avec la collaboration opérationnelle de l’Institut National des Statistiques (INS) sur toute l’étendue du territoire national.