Mission économique Wallonne en Côte d’Ivoire : le Ministre Souleymane Diarrassouba présente les opportunités d’affaires à 100 chefs d’entreprises belges

En présence de l’Ambassadeur du Royaume de Belgique en Côte d’Ivoire et de plus de 100 chefs d’entreprises de ce royaume, le Ministre du Commerce et de l’Industrie a procédé à l’ouverture officielle de la mission économique multisectorielle de la Belgique en Côte d’Ivoire, le lundi 4 décembre 2023 au Plateau.   A cette occasion, Dr. Souleymane Diarrassouba a lancé un appel pressant aux opérateurs économiques belges à investir davantage dans l’agriculture, l’industrie, les services et tirer profit de l’environnement favorable d’affaires mis en place par le Gouvernement. A cet effet, il a présenté les atouts de la Côte d’Ivoire en matière d’investissement.   « Le Plan National de Développement (PND) 2021-2025, d’un montant de 90 milliards d’euros (59 000 milliards de FCFA) repose sur une contribution de 75% du secteur privé à son financement, en vue de transformer structurellement l’économie ivoirienne par l’industrialisation et le développement de sept clusters prioritaires », a-t-il d’emblée indiqué.   Poursuivant, il a signalé que l’agro-industrie se présente comme le cluster leader du fait de la disponibilité de matières premières agricoles. Notamment avec le cacao, la Côte d’Ivoire est le 1er producteur mondial de cacao, avec plus de 2,2 millions de tonnes de fèves par an, soit plus de 40% de l’offre mondiale ; 1er producteur mondial de noix de cajou avec près de 1 million de tonnes en 2022 ; 1er producteur africain d’hévéa avec plus de 955 000 tonnes de caoutchouc sec produites et près de 1,5 million de tonnes d’hévéa humide produites en 2020.   Ce qui explique la promotion des unités de transformation pour accroître la valeur ajoutée des filières agricoles. A la clef, des mesures incitatives adoptées par le Gouvernement pour faciliter l’accès à la matière première. A cela, il convient d’ajouter de bonnes performances en matière énergétique, avec une capacité de 2 300 MW.   De plus, la Côte d’Ivoire dispose d’importants atouts facilitant les investissements privés. Il s’agit notamment d’un réseau routier de plus de 82 000 Km de routes interurbaines, d’un réseau ferroviaire de plus de 6 500 Km qui bénéficiera d’une ligne de métro d’une longueur de 37 km.   Le pays est également riche d’un réseau de télécommunication en plein essor, de trois (3) aéroports internationaux, de deux (2) ports en eau profonde, à Abidjan et à San Pedro et d’une force de travail bien formée et abondante, estimée à plus de 16 millions de personnes sur une population de plus de 29 millions d’habitants.   Le Ministre du Commerce et de l’Industrie a insisté sur les avantages de l’APEI et salué la coopération économique et commerciale entre les 2 pays avec un volume d’échanges de 1.4 milliard d’euros. La Belgique est le 4ième partenaire commercial de la Côte d’Ivoire et 2ième pays investisseur.   Le Ministre Souleymane Diarrassouba a encouragé la création de joint-venture entre les hommes d’affaires ivoiriens et belges pour une coopération plus inclusive et un partenariat gagnant-gagnant.   Faut-il le noter, l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire et l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en Belgique ont participé à cette importante cérémonie.